L’élément indispensable : la boîte de Tampax !

C’est dommage, le site était sympa jusqu’à présent, mais là, elle a fumé les poils de son chien après l’avoir brossé…

Attends un peu avant de fermer la fenêtre de ton navigateur … Emporter une boîte de Tampax dans tes affaires, même si tu es un homme, pourrait bien te sauver la mise, à plus d’une occasion !

Comme je l’ai déjà dit, j’ai voyagé un peu partout sur la planète avant d’avoir Cosmos, et j’ai parfois vécu des situations dont je rigole aujourd’hui, mais qui sur le moment, m’ont surtout apprises le système D. Et maintenant que je voyage avec le chien, je suis contente de savoir me débrouiller.

A l’origine, il faut savoir que le tampon a été inventé pour… soigner les plaies par balles durant la guerre. Les infirmières les inséreraient dans le trou laissé dans la chaire du soldat.

Voici donc quelques utilisations moins connues de cet accessoire ultra tendance que vous retrouverez dans tous les sacs à main féminins.

  1. Faire un pansement compressif ! Le tampon hygiénique est, par définition, hygiénique. Ce qui veut dire que tu peux l’appliquer sur une plaie qui saigne abondamment sans risquer une septicémie, en le faisant tenir avec une bande, un élastique ou un lacet de chaussure. Il absorbera le sang (beaucoup mieux qu’une compresse standard) jusqu’à ce que tu trouves un centre de soins (ou un vétérinaire) qui pourra poser des points de suture. Hyper pratique quand tu es au fin fond de l’Outback, ou dans la jungle au Rwanda. Pour la petite histoire, un jour je me suis ouvert le doigt avec un couvercle de boîte de conserve. Et bien ça saignait tellement que j’ai scotché trois tampons autour. Je vous laisse imaginer la tête des réceptionnistes en arrivant à la clinique, mais le médecin, lui, a trouvé l’idée géniale.
  2. Allumer un feu ! Un tampon n’est rien d’autre qu’un morceau de coton avec une ficelle. Si tu n’as plus de PQ (bonne chance parce que les feuilles, ça gratte), ni de journaux, qu’il n’y a pas de mousse végétale autour de toi et que tu tiens au seul livre que tu as emporté (tu changeras d’avis après avoir testé les feuilles pour remplacer ton PQ), tu peux utiliser un tampon. En le défaisant légèrement, tu auras un très bon allume-feu, qui ne se consumera pas trop vite.
  3. Freiner les ardeurs des douaniers ! Je crois que c’est mon utilisation préférée. Lorsque tu tombes sur un employé fédéral un peu trop zélé qui décide de fouiller intégralement tous tes bagages, le fait de tomber sur des tampons un peu partout dans tes affaires va vite le mettre mal à l’aise et il refermera tes valises. Surtout si tu es un homme.
  4. Arreter un saignement de nez ! Je ne vais pas te faire un dessin sur comment l’utiliser dans ces cas-là. Tu auras clairement l’air con, mais sur le moment, ça dépanne bien. En plus, avec la ficelle, tu es sûr de ne pas le perdre au fond d’une narine 😉
  5. Contrecarrer les plans de dame nature ! Et oui, à moins d’être enceinte, même en prenant la pilule, parfois ton corps se dérègle. Particulièrement lorsque tu te détends, ou que tu subis un stress important. Je ne compte plus les fois où j’ai dû changer de short en urgence alors que j’étais censée être tranquille encore une ou deux bonnes semaines.

En plus c’est petit, compacte, emballé à l’unité et ça résiste à tous les climats. Tu peux facilement en glisser deux ou trois dans ton sac à dos et la boîte à gants de ta voiture, il n’y a pas de date de péremption.

Un commentaire sur “L’élément indispensable : la boîte de Tampax !

Ajouter un commentaire

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :