L’élément indispensable : le couteau à lame fixe Bear Grylls

Cosmos et moi, on adore l’émission Man VS Wild, avec Bear Grylls. Voir le mec boire de la pisse d’éléphant juste pour la caméra nous fait marrer à chaque fois. Cela dit, ce monsieur à tout de même développé une gamme d’accessoires vraiment top et de très bonne qualité.

Le couteau à lame fixe (12 cm – acier) est bien plus solide et résistant qu’un couteau suisse (pliable). Il peut servir de mini-machette et tu ne risques pas de voir la lame se refermer sur tes doigts.

Le mien m’a accompagnée un peu partout sur la planète et m’a servi de très nombreuses fois, aussi bien pour couper du bois, cuisiner, inciser ma jambe après une vilaine piqure qui s’infectait et devait être désinfectée (pardon Maman).

Un jour, au fin-fond de l’Outback, je suis entrée dans un pub et j’ai dû sortir mon couteau du sac et le poser sur le bar, pour montrer ce que j’avais dans les trips et espérer en ressortir entière (avec le recul, c’est vrai que ce n’était pas très malin de m’arrêter dans le seul bar à 450 k à la ronde, avec pour seule population des employés de la mine voisine qui ne voient leur femme qu’une fois tous les trois mois.. mais bon, j’avais vraiment envie d’une bière).

Il a quelques traces d’usure aujourd’hui, mais tranche toujours aussi bien. En plus, il est livré avec un étui bine pensé et résistant et un firesteel (pierre allume-feu).

Relativement léger (250 gr), à 45 € sur Amazon (65 € ailleurs au minimum), le couteau à lame fixe de Bear Grylls a vraiment un rapport qualité-prix imbattable. Le fabricant GERBER est un leader sur le marché et le résultat est là.

Tu l’auras compris, je suis absolument fan de ce couteau et ce, même s’il n’a pas de tire-bouchon ! Un couteau est indispensable en voyage et si tu dois n’en emporter qu’un seul, c’est celui-là.

Si tu souhaites acheter cet article (ou autre chose), ça serait super sympa de passer par mon lien Amazon ci-dessus. Cela ne te coûtera rien de plus, mais nous, ça nous aidera à continuer l’aventure avec vous. Merci pour le coup de pouce !

2 commentaires sur “L’élément indispensable : le couteau à lame fixe Bear Grylls

Ajouter un commentaire

  1. Effectivement un beau rapport qualité/prix !
    Je ne sais pas s’il y a la place dans l’étui pour mettre des bandes d’écorce de bouleau ramassée au gré des balades. C’est top pour allumer un feu avec avec un firesteel même par temps froid et humide. Il faut juste décoller une dizaine de petits copeaux avec la pointe du couteau et craquer les étincelles dessus : allumage garanti (testé à plusieurs reprises en Laponie par -20°C).
    Ne pas faire de feu n’importe où et toujours s’assurer d’être dans un zone dégagée sans risque de propagation (disclaimer de circonstance, le reste est du gros bon sens).

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :