Zadar avec son chien

La ville de Zadar se situe en Dalmatie. Pour faire court, la ville était une enclave italienne jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale. Suite aux bombardements de 39-45, elle a été quasiment détruite. Elle devient yougoslave en 1947. En 1991, lorsque la Croatie revendique son indépendance, Zadar y est rattachée et est une nouvelle fois détruite durant la guerre d’ex-Yougoslavie.

Sinon, plus joyeux, Zadar se trouve à environ 20 minutes de la sortie d’autoroute. Tu ne peux pas te tromper, c’est toujours tout droit. Et oui, c’est normal de traverser une zone rurale et marécageuse, ne t’en fais pas.

Où dormir ?

Si tu vas à Zadar, Cosmos et moi te conseillons de dormir au Borik Camping (http://www.campingborik.com/france/).

Borik

Il a l’avantage d’être le plus proche de la Vieille-Ville de Zadar (3.5 km), d’être au bord de la mer, d’avoir de grands espaces de verdure (10 hectares) et de disposer d’une plage où les chiens sont acceptés.

 

 

Par contre, plusieurs points nécessitent une attention particulière concernant le camping.
  • Le site indique un restaurant, une boutique souvenir, un supermarché et un bar. Comme je l’ai déjà expliqué, en Croatie, ce n’est pas parce que c’est indiqué que ça existe. Le camping disposera certainement de toutes ces infrastructures un jour. En juin 2018, il n’y avait qu’un chantier, à l’abandon.
  • La plage indiquée, existe, mais elle n’est pas privée. Le camping y a un accès direct, mais la plage se situe le long d’une promenade publique.
  • Le wifi indiqué comme payant est en réalité gratuit (et relativement efficace – permet de faire une sauvegarde iCloud ou un visio Skype).
  • Concernant les animaux, il est écrit sur le site et à l’entrée du camping que les chiens sont interdits. Mais comme nous on ne s’arrête pas à un panneau (ni en Croatie, ni ailleurs d’ailleurs), on a tout de même tenté notre chance. Et on a eu raison, car il s’avère que les chiens sont acceptés (en tout cas hors saison), pour autant qu’ils ne dérangent pas les autres campeurs (n’aboient pas toute la nuit, soient sous surveillance, etc.) et que les besoins soient ramassés. Pour le reste, Cosmos était vraiment le bienvenu. J’ai même pu profiter de l’immense domaine pour le lâcher et le faire courir tôt le matin, avant les fortes chaleurs.

 

 

Enfin, bon à savoir, il existe deux types d’emplacements : libre sur l’ensemble du domaine ou numéroté. Les places numérotées sont proches de la plage et très légèrement plus chères (2 € / jour), mais elles sont à côté des sanitaires (lors de notre visite, sur 4 blocs sanitaires, un seul était fonctionnel) et offrent une vue sur le couché de soleil unique en son genre.

J’aime m’endormir au son de la mer et des vagues, et comme on bougeait pas mal la journée en voiture, j’avais l’assurance de retrouver mon emplacement le soir (le problème lorsque l’on a pas de tente, c’est que l’on peut se faire « piquer » la place si l’on déplace la voiture). Le séjour nous est revenu à 30 € / nuit.

Et puis, Cosmos a fêté ses deux ans à Zadar ! Il fallait qu’il se réveille face à la mer 😉

IMG_0700

Bah oui ! Il a droit à des cadeaux, un dog-cake (pâtée et foie de volaille en tube), sa bougie et un biscuit en forme d’os (goût « gibier ») acheté en Slovénie (voir l’article sur Ljubljana).

Par contre, la prochaine fois, je prendrai les pochettes-cadeaux avec moi et j’emballerai ses jouets sur place. Ça m’évitera d’expliquer aux douaniers que, oui, ce sont des cadeaux d’anniversaire pour mon chien et que, non, je ne les déballerai pas avant le jour-J.

 

Faire ses courses

Si tu choisis le Borik camping, tu trouveras un Konzum (supermarché croate) à 150 mètres. Il y a tout ce dont tu pourrais avoir besoin. Juste à côté il y a également une station-service et un bar assez sympa. De l’autre côté de la rue, il y a une boulangerie et une pharmacie. Vraiment, je pense que le Borik est LE camping quand on est à Zadar.

En plus, il y a un vétérinaire à moins de 3 minutes en voiture (important d’y penser lorsque tu voyages avec ton chien).

Dans Zadar, tu pourras faire le plein de cartouches de propane pour ton réchaud Campingaz, car il y a un Décathlon.

Sinon, il y a un immense centre commercial appelé SuperNova, que tu verras forcément en arrivant depuis l’autoroute. Il est ouvert tous les jours (dimanche compris), de 8h00 à 22h00. Les principales enseignes : Adidas, Bershka, C&A, Calzedonia, Desigual, Douglas, Esprit, Geographical Norway, H&M, Levi’s, Mango, MacDo, Nike, Pandora, Orchestra, Springfield, Tally Weijl, U.S. Polo Assn., Zara,… bref… S’il pleut ou que tu as perdu ton sac de fringues, à Zadar, tu auras de quoi faire.

Tu verras aussi un panneau pour un Outlet. N’y va pas, c’est une arnaque. Il s’agit en réalité d’un magasin de 20 m2, aux prix normaux, et en plus, on s’est fait virer comme des malpropres en se faisant crier dessus « No pas » (pas de chien). C’était trop difficile de l’inscrire sur la porte d’entrée ???

 

 

Se rendre en ville

Depuis le camping, tu peux te rendre à pied au centre de Zadar, en suivant le bord de l’eau. La promenade est magnifique et dure environ 45 minutes. Pense à partir assez tôt le matin car le trajet se fait en plein soleil. Nous, on a fait l’aller à pied, et on est rentré en Uber pour 4 €, car je ne voulais pas que Cosmos se brûle les pattes sur le bitume (Oui oui, il y a Uber même à Zadar).

 

 

 

Visiter

L’accès à la Vieille-Ville de Zadar se fait par un pont et l’on entre par une porte médiévale construite dans la muraille dans le ville.

Tu trouveras un nombre incalculable de boutiques, de bijouteries et de bistrots. Il y a de magnifiques petites ruelles dont le sol est pavé et l’église vaut également le détour, tout comme les vestiges du forum romain.

Sinon, au bout de la presqu’ile, tu peux voir le « Salut au soleil ». Une œuvre d’art en forme de cercle, composée de 300 dalles de verre. Nous, on n’a pas très bien compris l’intérêt, mais c’est peut-être parce que l’on y est allé de jour. C’est certainement mieux la nuit.

 

 

 

En résumé

La ville en elle-même est visitée en une demi-journée. Elle est jolie et mérite un arrêt. En plus, elle est nettement plus authentique que Split et moins touristique.

Cosmos et moi avons passé 4 jours sur place, parce que l’on a eu un coup de cœur pour l’atmosphère de quiétude et de bien-être qui se dégage de ce lieu. Un fort sentiment de paix et de liberté, quelque chose que les mots ne peuvent pas exprimer.

Il faut y aller pour le comprendre. Et on t’encourage vivement à le faire ! Pour notre part, on a déjà prévu d’y retourner en 2019 (voire en septembre de cette année).

 

 

 

 

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :