Mostar avec son chien

La ville de Mostar se trouve à 2h15 de route de Split (170 km) et à 2h30 de Dubrovnik (130 km). Elle est principalement connue pour son pont, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Où dormir ?

Pour dormir à Mostar, tu auras le choix entre une multitude de campings, tous sur Blagaj (7 minutes en voiture), tu n’en trouveras pas dans Mostar même. Pour notre part, on te recommande vivement le River Camp Aganovac. Si tu peux, essaie de réserver la veille ou le matin même car les places sont un peu limitées.

Il y a des chats sur place, donc le chien doit être tenu en laisse, mais c’est vraiment la seule condition. Sinon, Cosmos a été traité comme un roi.

IMG_0877.JPG

Nedzad, le propriétaire, vit sur place et est d’une gentillesse et d’une disponibilité rare. Que ce soit pour me prêter du spray anti-moustiques (le camping est au bord de l’eau), me rassurer sur les aspects sécuritaires de la ville, ou me donner un double de la clé du portail et attendre le soir que je sois rentrée de boîte de nuit pour aller se coucher (j’en parlerai plus loin), il était aux petits soins. Il m’a aussi donné son numéro de portable au cas où il m’arriverait qqchose ou que j’aurais besoin de son aide et s’est arrangé pour me trouver un contact de confiance sur Sarajevo lorsque je lui ai dit qu’il s’agissait de ma prochaine destination.

Sur place, tu trouveras une petite cuisine équipée, un frigo, des WC et des douches chaudes et Nedzad peut même te prêter des tables si tu n’en as pas.

A 10 € la nuit, sincèrement, ne perds pas ton temps à chercher ailleurs. Et si tu décides d’y dormir, dis-lui que c’est de notre part !

Se rendre en ville

Pour se rendre à Mostar, à moins d’avoir fait le trajet dans un car de tour opérateur, tu seras en voiture. En Bosnie Herzégovine, il y a les parkings officiels (ceux avec une barrière et une caisse automatique), et les … parkings particuliers. Je ne sais pas comment les appeler autrement, mais le principe est simple. Un habitant possède un bout de terrain et décide de le mettre à la disposition des touristes pour qu’ils y garent leur voiture.

En général, ce type de parking n’est pas indiqué, mais tu verras qqun sur le bord de la route te faire signe et t’aborder. On te proposera de stationner, on te demandera combien de temps tu souhaites rester et on t’expliquera que pour 2 ou 3 €, ta voiture sera surveillée. Comprendra qui pourra … !

Sinon, il existe un parking officiel, surveillé mais relativement cher, juste avant le pont Stari Most  et le paiement se fait directement auprès du kiosque.

A visiter

Le pont de Mostar s’appelle le Stari Most (ce qui veut dire le vieux pont) et c’est l’attraction centrale de la ville.

Il a été construit en 1565 et a résisté à tous les conflits et toutes les catastrophes climatiques, jusqu’en 1993, pendant la guerre de Bosnie-Herzégovine, opposant les bosniaques et les croates. Ces derniers ont alors détruit le pont, afin d’empêcher le passage des troupes ennemies.

L’UNESCO a financé sa reconstruction à l’identique en 2001 et les artisans ont taillé et assemblé toutes les pierres selon les techniques de l’époque. Le pont a été rouvert en 2004 au public. Une pierre, sur laquelle est gravée l’inscription « Don’t forget ’93 » figure d’ailleurs sur le pont, en souvenir.

Capture

Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005.

IMG_0939

Aujourd’hui, le chemin permettant d’y accéder est littéralement rempli de boutiques à touristes. Et ce n’est pas forcément agréable. Mais tu trouveras également de jolis petits restaurants au bord de l’eau, offrants une vue spectaculaire sur le pont, et proposant des repas authentiques (et bons !), pour moins de 10 €.

Tu peux aussi flâner dans les rues avoisinantes pour fuirla foule. Attention, prépare-toi psychologiquement. La guerre a fait des ravages en Bosnie-Herzégovine et la plupart des bâtiments portent encore les traces des impacts de balles et d’obus. C’est une chose de traverser des villages fantômes en voiture, s’en est une autre de te retrouver face à une maison en ruine. Il s’en dégage une atmosphère assez particulière.

Sortir

Sur les conseils de Nedzad, Cosmos et moi sommes sortis le soir à Mostar. La route n’est pas très longue et, même si j’étais la première à appréhender les risques sécuritaires en Bosnie-Herzégovine, je peux te garantir que tu ne risques rien ! Vraiment !

Comme m’a dit Nedzad, il ne peut t’arriver que deux choses : que l’on te casse la vitre de la voiture pour voler un téléphone ou un appareil photo laissé en évidence (comme dans n’importe quelle ville du monde) ou que tu te fasses inviter à boire un verre par un garçon qui te trouvera jolie.

On a donc décidé d’aller boire un verre à la tombée de la nuit, histoire de changer un peu d’activité et de voir du monde.

On a laissé la voiture au parking officiel, pour la nuit, cela me semblait mieux et il est ouvert 24/24. Après 10 minutes de balades, on s’est retrouvés assis à une terrasse, à regarder le match du mondiale 2018 opposant la Croatie à …??? Je me souviens juste que la Croatie a gagné et que tout le monde faisait la fête.

Ensuite, Cosmos et moi avons fini la soirée chez Oscar.

C’est qui ce Oscar ? Non… C’est QUOI Oscar !

Oscar, c’est un bar / boîte de nuit à ciel ouvert, avec des terrasses sur plusieurs niveaux, une déco et une ambiance de folie. Oscar, c’est la carte de cocktails la plus longue que j’aie vu de ma vie dans un bar. Oscar, c’est des cocktails généreux et goûtus, servis avec le sourire et des fruits frais, pour 6 KM (3 CHF – 2€).

Oscar, c’est un petit coin magique, où tu peux laisser ton sac sur le fauteuil pendant que tu danses, où tu n’as pas besoin de surveiller ton verre et où tu peux profiter de ta soirée de manière agréable sans te faire importuner par des indélicats.

Oscar, c’est la première boîte de nuit où Cosmos a mis les pattes ! Bon ok, il s’est endormi sur le fauteuil avant même que je passe ma commande, mais je peux dire que je suis allée en boîte, en Bosnie, avec mon chien. Rien que cette phrase devrait te convaincre de voyager avec ton chien, hahaha !!

IMG_0876

Si tu veux savoir comment trouver Oscar, envoie-moi un petit message via le formulaire de contact. Ce plan-là, je ne le partage pas en direct sur le blog.

Fais attention quand même, apparemment en Bosnie, la limite d’alcool pour conduire est à 0.3%. C’est vraiment pas beaucoup (genre un verre et c’est tout et encore, une bière, pas une téquila). Je n’encouragerai personne à commettre une infraction, mais selon Nedzad, tant que tu roules à la bonne vitesse et que tu ne zigzag pas, la police ne te contrôlera pas. Testé et approuvé par moi, l’agent m’a juste fait un sourire et m’a laissée continuer.

Particularité

La ville de Mostar, en territoire bosniaque, et donc musulman,  à la particularité de voir cohabiter chrétiens et musulmans.

A l’heure de la prière, après l’appel des fidèles depuis le minaret, le chants religieux sont retransmis via des hauts-parleurs, un peu partout dans la ville.

Et en même temps, sur la colline surplombant la ville, tu peux voir une immense croix chrétienne.

Ah oui, dernière précision. Qui dit « musulmans » ne veut pas dire « terroristes » ni « extrémistes ». Mostar est une ville normale ! Tu peux t’habiller comme tu veux, boire de l’alcool et manger de la charcuterie. N’aies pas peur et fais comme nous. Viens te créer des souvenirs inoubliables avec ton chien 😉

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :