Cannes avec son chien

Cosmos et moi sommes allés à Cannes en septembre 2017.

Où dormir ?

Comme il s’agissait d’une « étape » sur notre route en direction de Sète, j’ai décidé de prendre une chambre d’hôtel. Première fois pour Cosmos, donc autant faire les choses en grand. Grâce aux différents sites de ventes privées, j’ai trouvé une suite au Mariott (5*) directement sur la Croisette, pour 250€, petit déjeuné compris. Ce n’est pas donné, c’est clair, mais le prix normal dépasse les 1’000€. Et puis, ça fait partie de choses qu’il faut avoir vécu une fois dans sa vie. Et rien n’est trop beau pour mon Cosmos.

IMG_3482.JPG

Après avoir confirmé et payé ma réservation, énorme doute : Est-ce qu’ils acceptent les chiens ??? Vérification sur le site internet

mariott

Bon… Sur le principe, c’est une bonne nouvelle, sauf que Cosmos, ça fait longtemps qu’il ne pèse plus 6 kg ! Du coup, téléphone à la réception de l’hôtel. J’explique mon cas, on me répond très gentiment que, dans les fait, s’il reste de petite taille, qu’il n’aboie pas à tue-tête et que je ne le laisse pas seul dans la chambre, il est le bienvenue.

On a donc pris la route de bonne heure au petit matin et notre chambre nous attendait déjà à l’arrivée a midi. Pour la voiture, oublie tout de suite l’idée de trouver une place dans la rue à Cannes, même en septembre. L’hôtel dispose d’un parking, je te conseille de l’utiliser.

stationnement.JPG

La chambre avait une vue partielle sur la mer, un lit énorme, des miroirs partout. La salle de bain, elle, était dotée d’une double vasque, d’une douche à l’italienne et d’une baignoire qui aurait pu accueillir 3 personnes.

Petit Conseil : le personnel de chambre fait ton lit le matin et… prépare les draps pour la nuit…! Pour l’anecdote, Cosmos a profité du passage du servie d’étage en fin de journée pour gambader gaiement dans les couloirs. Sortant juste de la douche, j’ai dû lui courir après durant 10 bonnes minutes, vêtue de ce que j’avais sous la main. C’est à dire le premier pull que j’ai trouvé et ma culotte. Après coup, j’ai quand même bien rigolé en repensant à tous les bourgeois que l’on a croisés et qui me regardaient outrés.

Où manger ?

Le petit déjeuné était compris dans ma réservation, donc le matin, nous sommes allés ensemble dans la salle du restaurant. Comme vous commencez à le savoir en lisant mes articles, Cosmos partage tout avec moi, De la pizza aux sushis, en passant par les chips, la glace (il mange le sorbet et j’ai droit au biscuit) ou les sandwichs (devinez qui se tape le jambon et qui n’a plus que le pain? ).

Première expérience hôtelière pour lui, il se devait de goûter au buffet d’un palace. C’est donc à grand renfort de pancakes, viennoiseries et même un peu de saumon fumé qu’il s’est régalé ce matin-là.

Pour les autres repas, tu peux choisir entre les restaurant le long de la Croisette (très chers pour une qualité plutôt moyenne) ou bien t’aventurer dans les petites ruelles de la ville. Nous, on te conseil le bar à vin « Le Vin sur Vin », 42 Rue Jean Jaurès. Les produits étaient bons, ils avaient un choix sympathique de Saint-Emilion et Cosmos a été très bien accueilli (mon critère n°1, comme toujours).

Visiter

Au prix de la chambre, on a passé une seule nuit à Cannes. On s’est promené le long de la Croisette, que l’on parcourue entièrement aller retour (3.5 km x 2).

Attention, les plages à Cannes sont interdites aux chiens. Si vous passez outre cette interdiction vous risquez un rappel à l’ordre, ou une amende comprise entre 11€ et 38€ (sauf les plages et criques de Lérins, où ils doivent être tenus en laisse).

L’office du tourisme m’a aimablement transmis ce lien, concernant les plages de la région autorisées aux chiens, si jamais…

En résumé, Cannes avec son chien, c’est un peu bof bof. Ça permet de couper le voyage en deux pour continuer la route vers le Sud. Mais la prochaine fois, on s’arrêtera ailleurs.

IMG_3555.JPG

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :