Split avec son chien

Split se situe à la hauteur de Pérouse en Italie (pour avoir une idée). Elle est à 2h00 de route de Zadar et dispose d’un aéroport international desservi par Easyjet. Elle est aussi connue pour être le nouvel Ibiza, avec des soirées électro à ciel ouvert et des fêtes délirantes sur des bateaux de croisière. Si c’est ce que tu vas y chercher, je ne pourrais pas t’aider, c’est exactement tout ce que je fuis !

Où dormir ?

A Split, il n’existe qu’un seul camping, le « Camping Split », et encore, il est situé à Stobreč (20 minutes en voiture). Le site internet indiquait que les chiens étaient les bienvenus, qu’une plage leur était dédiée et qu’il y avait même des douches spécialement prévues pour eux.

Pour le coup, on a vraiment été déçus. Les chiens sont les bienvenus pour autant qu’ils soient suffisamment discrets pour ne pas qu’on les remarque. Pour être bien sûr que l’on ne reste pas, on nous a attribué une place à l’entrée, juste devant la station de décharge des WC chimiques pour les campings car. Autant dire qu’entre le passage incessant et les odeurs, on a passé très peu de temps sur place.

IMG_0726

La « plage pour chien » existe bien, mais n’est absolument pas entretenue (donc on a été sur la section juste à côté, faut pas exagérer). Et il ne faut pas que le chien fasse trop de bruit en s’amusant… Mouais ! C’était sans compter sur mon caractère, car je suis capable de faire plus de bruit que mon chien, puisque moi, j’ai le droit hahaha !! Heureusement, Cosmos et moi on s’en fou et on s’est éclates en bodyboard. Après nous le déluge !

 

Et concernant les douches, je n’en ai trouvé qu’une seule, à l’entrée, et ça ressemblait à une laverie automatique pour chien. Enfermée dans une espèce de cabine téléphonique (pour ceux qui ont connu cet accessoire ultra-tendance, disparu avec l’arrivée des smartphones). C’était de l’ordre de 5€ le shampooinage, du pur délire. Une bassine d’eau a tout aussi bien fait l’affaire.

Concernant les sanitaires, au check-in, tu reçois un badge électronique te donnant droit à 3 douches chaudes de 5 minutes par jour. Démerde-toi avec ! Soit tu te douches froid, soit tu paies, si tu traines trop. Sincèrement, c’est la première fois que je vois ça. Et pour savoir comment j’ai fait pour y aller avec Cosmos, je te laisse lire cet article.

Enfin, pour ce séjour « de rêve », on nous a escroqué demandé 35€ par nuit. Voilà voilà…! Un conseil, si tu vas à Split, prends une chambre AirBnB, ça ne pourra pas être pire et ce sera sûrement moins cher.

Le seul point positif, c’est le petit restaurant sur place qui  dispose d’une vue magnifique et qui te vend le verre de blanc à 2€ (quand même).

 

IMG_0774

Faire ses courses

Split étant la ville la moins Dog-frendly que nous ayons visité en deux ans de voyage, il te sera difficile de trouver un endroit pour faire les courses (même dans les boulangeries, les chiens sont interdit et ils ne rigolent pas, c’est pire que les Suisse-allemands!). Du coup, seule solution, le mini-supermarché du camping. Il est bien évident que je n’allais pas laisser Cosmos tout seul attaché dehors et encore moins enfermé dans la voiture.

J’allais demander à la réception de me le garder lorsque j’ai vu qu’il y avait un petit shop à souvenir juste à côté, à l’ombre et que je pouvais surveiller à travers la vitrine. J’ai donc demandé à la vendeuse de surveiller mon chien, avec la promesse de lui acheter quelqueschose ensuite. C’est comme ça que Cosmos a reçu deux nouveaux ballons de foot.

Se rendre au centre-ville

Pour se rendre au centre de Split, oublie l’option « il fait beau : on y va à pied ». Déjà parce que les chaleurs sont étouffantes et ensuite parce que ça fait 8km et que tu en as pour 1h45 au minimum (penses à ton chien).

Il y a bien des bus, mais comme je te l’ai dit, Split n’est pas absolument pas dog-friendly. Du coup, pas de loulou dans les transports en commun. Il te faudra donc une voiture ou faire appel à Uber.

Si tu y vas en voiture, un samedi matin (jour de marché), le seul parking où tu trouveras de la place (crois-moi j’ai tourné 45 minutes avant de me résigner), c’est l’Acorus Garage Tourist parking, situé Ul. Mike Tripala 4, 21000, Split, à 15 minutes à pied du centre-ville.

parking split.JPG

L’accès se fait par une entrée souterraine, il faut descendre au troisième sous-sol et là, sorti de nulle-part, tu verras un type sur une chaise, qui t’insultera presque en te disant que c’est 80 KN, soit environ 13 CHF / 10€ pour la journée. C’est clairement du racket, on est d’accord, car il n’y a ni barrière ni pancarte officielle, mais je n’avais aucune autre solution, même dans la rue. J’ai donc demandé à celui qui veille sur nous là-haut de surveiller ma voiture pour que je la retrouve, et entière!

Pour sortir à pied, on a eu le choix entre la cage d’escalier hyper glauque et qui puait l’urine et remonter à pied le chemin des voitures. Pardon Maman, on a pris la cage d’escalier…! Pour moi, il était plus facile de repérer si qqun me suivait dans les escaliers (j’avais un visuel sur tous les niveaux, aussi bien au-dessus qu’en dessous) plutôt que de devoir surveiller trois immenses niveaux de parking mal éclairés et remplis de voitures. En plus Cosmos aurait senti s’il y avait eu une présence dans cet espace confiné. Bref, cet endroit, je l’ai pas senti . Une fois à l’air libre, j’ai rangé mon couteau dans mon sac (c’est bizarre, elle n’en a pas parlé avant de ce couteau) et on s’est dirigés vers la Vieille-Ville de Split.

Tu l’auras compris, essaie de ne pas aller seul(e) dans ce parking !

 

Visiter

Aux portes des murailles, à la hauteur du port, il y a un magnifique petit marché alimentaire. Tu trouveras pleins de produits locaux. Une bonne alternative aux supermarchés, surtout avec un chien, pour tout ce qui est produits frais. En plus, tu feras vivre les habitants en les rémunérant à un prix correct.

Profite également d’acheter ton sandwich (si tu as faim) au marché. Le prix va se multiplier par 2.5 (je n’exagère pas) une fois les murailles passées.

Sinon, on a fait un tour à pied assez rapidement (moins de 2 heures), car Cosmos n’était autorisé à rentrer dans aucun bâtiment (même dans mon sac ou dans mes bras).

 

Pour couronner le tout, j’ai beau faire attention, le porter lorsque le sol est chaud, le faire boire régulièrement et le mouiller à chaque fois que l’on croise une fontaine, il m’a fait un début de coup de chaud en plein centre (je publierai bientôt un article sur les symptômes).

Urgence absolue, la terre s’arrête de tourner à mes yeux si mon chien n’est pas bien ! Première terrasse, je m’installe à l’ombre. Un serveur vient, je lui demande de l’eau pour Cosmos en expliquant pourquoi et passe la commande pour moi. Ma commande arrive, le serveur a oublié l’eau. Je lui demande une deuxième fois. Je lui demande une troisième fois. A la quatrième, je lui demande un verre rempli de glaçons car mon Coca n’est pas assez frais à mon goût. Je reçois mes glaçons dans la minute. Heureusement, j’ai un cerveau et j’ai commencé par donner mes glaçons à Cosmos avant de verser ma bouteille dans le verre. J’en ai aussi passé un délicatement (pour ne pas lui faire un choc thermique ou le brûler par le froid) sous ses pattes puisque c’est par là que les chiens se rafraichissent.

En trois minutes, il allait mieux et le risque était écarté. Mais à la vue du comportement du serveur qui a refusé de donner de l’eau (que j’aurais même payée s’il le fallait) à mon chien en détresse, devinez qui a fait le fond de ses poches et de son sac à dos pour payer la note (de 25 KN, soit le même prix qu’à… Genève !) avec la plus petite monnaie possible et, bien sûr, sans laisser de pourboire ?

 

En résumé

Pour résumé, tout ce que tu fais à Split coûte un bras, les gens sont désagréables et la ville n’a rien d’extraordinaire. La prochaine fois qu’on part en Croatie, on ira ailleurs. N’importe où, mais pas à Split. Cosmos et moi, on n’a pas aimé !

IMG_0767.JPG

Un commentaire sur “Split avec son chien

Ajouter un commentaire

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :