Déborah et Zazou : l’amour du bivouac

Qui sont-ils ?

Déborah 32 ans et Zazou 5 ans 1/2

Les pays visités

Depuis que Zazou est entré dans sa vie, Déborah a choisi de restreindre ses voyages. Pour elle, il était impensable de partir en vacances sans lui. Vivant à Genève (bon ok, c’est mon amie d’enfance et ma voisine aussi maintenant que l’on est grandes), Déborah part très souvent en France avec Zazou.

Voici quelques-uns de leurs séjours :

  • Camping à Agde
  • Maison de campagne dans le Cantal
  • Séjour chez des amis à Marseille
  • Location d’une maison dans le Var (St-Raphaël)
  • Vacances en Alsace dans la famille

Et surtout il m’accompagne dans toutes mes sorties randos en montagne, en bivouac, il nage dans les lacs, il vient lorsque je fais du ski de rando ou des raquettes. Il vient même avec moi lorsque je fais de l’escalade pour les voies d’une seule longueur, majoritairement en Haute-Savoie. C’est un compagnon sportif inépuisable !

Comment ils voyagent ?

Déborah et Zazou partent soit en voiture, soit directement à pieds (et à pattes).

Le plus souvent c’est sac à dos pour les randos avec bivouac en montagne. En camping, c’était sous tente et tenus en laisse dans le camping, avec une superbe zone de liberté autour avec accès à la plage autorisé le soir. Vu qu’il y avait plusieurs chiens avec nous, généralement on se relayait en journée pour que quelqu’un reste toujours sur l’emplacement avec eux et on y allait tous ensemble, humains et chiens, en fin de journée. Sinon, dans les différentes maisons et bien il faisait sa petite vie tranquille comme à son habitude.

Pourquoi emmener son chien ?

Pour Déborah, Zazou fait partie de la famille et c’est une évidence. Il n’y a aucune raison de ne pas le prendre quand cela est possible. Elle s’assure toujours que l’endroit accepte les chiens, ce qui la contraint parfois à changer la destination initialement prévue.

En plus, c’est tellement beau ces moments de partage quand tu fais de belles activités avec lui. Je pense surtout aux treks en montagne. Il est libre, on est libre ! Il s’éclate dans la nature dans des paysages grandioses et dans ces moments, il y a un vrai partage avec lui, on ressent la gratitude et le bonheur dans ses yeux, c’est magique.

 Zazou s’adapte sans aucun souci. Tant que sa maîtresse est avec lui, qu’il s’amuse, il s’adapte à l’endroit où il se trouve !

Les seuls moments où Zazou ne part pas avec Déborah, c’est lorsqu’elle prend l’avion. Il est hors de question pour elle de lui faire subir le stress de la soute. Et en 5 ans, Déborah ne s’est accordé qu’une seule fois dix jours de vacances sans son chien. C’était en septembre 2017. Zazou avait déjà 5 ans et est resté en pension dans un endroit qu’il connaissait bien. Mais Déborah l’avoue, sans son chien, ce n’était pas pareil, et elle pensait à lui constamment.

Si elle part pour une journée faire du canyoning c’est maximum pendant 4h30 et Déborah s’assure de le défouler avant de partir et de passer tout le reste du temps avec lui. Si c’est sur 2 jours, je le place dans la famille qui a des chiens ou chez des amis. J’évite la pension autant que possible, en 5 ans, il n’y est allé que 2 fois.

Les meilleurs et les pires souvenirs

Déborah ne peut pas choisir « un » meilleur souvenir. Ps même « trois ». Tous les moments passés avec zazou sont magiques pour elle.

Concernant le pire souvenir, là en revanche, il y a matière à écrire.

J’ai eu quelques frayeurs. Quand il avait un an, à Agde. On se baladait en fin de la journée sur la plage. Le temps était orageux et il y avait pas mal de vagues. Il découvrait la mer et il aboyait sur les vagues comme un dingue. Ça nous faisait rire… Jusqu’au moment où il est parti en courant, qu’il a sauté dans la mer déchainée et qu’il s’est fait emporter par une vague. J’ai cru le perdre, je ne le voyais plus. Je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie pour aller le rechercher. Plusieurs heures après, j’avais encore des palpitations et les larmes aux yeux.

Sinon, récemment, en montagne, on voulait aller explorer l’entrée d’une grotte à 50 mètres de notre bivouac. Ca montait légèrement pour y accéder et vu que le terrain était accidenté, on l’a mis en « reste » en contre bas. Il obéit bien d’habitude… Arrivés à la grotte, on est tombés sur une portée de bébés loups. C’était magique mais on a eu la trouille que les parents soient dans le coin donc on est partit rapidement, sauf que cet âne de Zazou nous a rejoint par un autre accès qui l’a amené droit au milieu des bébés. Il n’arrivait plus nous rejoindre en raison des rochers escarpés qu’il ne pouvait pas franchir. Un bon coup de stress ! Bon, il s’est avéré après coup qu’en fait, ce n’était pas des louveteaux mais des renardeaux ! Et heureusement !

Une autre fois, dans le Cantal. C’est assez peuplé de vipères et on était vigilants en le laissant pas approcher des pierres. Vu qu’il était en liberté et qu’on ne pouvait non plus pas être H24 après lui, il a fini par aller explorer le terrain en amont…. On l’a appelé un bon moment, et quand il est revenu… Il avait la truffe en sang !!! Évidemment un dimanche, paumés dans le Cantal, à devoir faire des km pour trouver un véto de garde…. J’ai été le rincer pour voir ou était la plaie et là…. Tout propre, RIEN. Après enquête, il avait juste trouvé les restes du méchoui de la veille…

 

Et maintenant

Déborah et Zazou ont décidé d’adopter Gauthier. Il s’est bien adapté à leur rythme de vie et prend, lui aussi, beaucoup de plaisir à partager ses activités avec zazou. Nature, montagne, bonheur ! Il n’y a pas de raison que ça s’arrête !

40162728-5874-4283-95c1-e9dec7b10af8.JPG

La preuve qu’il est possible d’offrir à son chien la vie qu’il mérite ET de trouver l’amour.

Et si tu veux suivre leurs aventures, voici leur compte Instagram.

 

7b5c1a8f-1d5a-4a69-b18b-03c76d96fc2c

2 commentaires sur “Déborah et Zazou : l’amour du bivouac

Ajouter un commentaire

  1. Zazou est un pote que je croise de temps à autre au bureau lorsqu’il y emmène Déborah, il adore les petites croquettes que je lui réserve. Une belle équipe très complice. Joli reportage !

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :