Préparer son chien à voyager : l’importance des rituels

Voyager avec son chien ne s’improvise pas. Enfin si… Il faut bien une première fois. Mais il est important de préparer un minimum son chien.

Voici quelques astuces pour que ton chien vive bien cette expérience.

Lui parler

Oui je sais, ça parait bête dit comme ça, mais moi je suis convaincue qu’un chien, ça comprend tout.

Et s’il ne comprend pas les mots, il comprend au moins l’intention. En général, plus tu te rapproches de la date de départ, plus tu stresses (de peur ou d’excitation). Ton chien le ressent. Donc explique-lui ce qui va se passer, ça t’apaisera et lui aussi.

Je me souviens la première fois, Cosmos était tellement inquiet qu’il n’a rien voulu manger les deux derniers jours avant le départ. Il vomissait partout, était patraque… jusqu’à ce que j’aie l’idée de poser une valise vide ouverte par terre dans la chambre. Ça l’a rassuré et il a dormi dedans jusqu’au moment de partir.

Quand je lui parle aujourd’hui, je glisse les mots « vacances, plage, montagne, camping », etc. dans la phrase, car ce sont des mots qu’il connait.

Il sait que Vacances, Plage et Camping associés veulent dire fiesta à volonté et 24h/24 avec moi.

 

Lui monter des objets typiques et familiers

Pour Cosmos, le top départ des vacances, c’est quand je sors le sac de couchage de l’armoire. Il reconnait mon baluchon violet en ¼ de seconde. A partir de ce moment-là, il est devant la porte et n’en décolle plus jusqu’au moment de partir.

Quand on part à la montagne, le signal pour lui, c’est le gros sac à dos. A la neige, c’est mes moon-boots.

A chaque activité, on a un « objet repaire » et ça l’aide beaucoup à comprendre ce qui se passe.

IMG_3696.jpg

 

Le nourrir

Que tu partes en voiture, en Van ou en avion, le trajet va surement durer plusieurs heures. Je te conseille de bien nourrir ton chien la veille au soir, quitte à lui donner une « gamelle récompense ». Cosmos a toujours droit à une belle gamelle avec de la pâtée, du fromage et des croquettes mélangées. Déjà, c’est un rituel de vacances (après tout, moi je me fais bien une soirée bière-chips) et surtout, ce qui compte pour moi, c’est qu’il fasse un bon repas.

Ensuite, il n’a plus rien jusqu’à ce que l’on arrive sur place. Enfin… plus de croquettes. Il a de l’eau à disposition jusqu’au moment du départ (s’il boit beaucoup, on fera plus de pauses, ce n’est pas un soucis) et je ne le laisse pas non plus l’estomac totalement vide. Je lui donne quelques friandises au court de la journée. Ça le récompense d’être aussi brave et sage dans la voiture, et ça évite qu’il crève la dalle inutilement.

 

Le promener

Deux jours avant le départ, j’essaie toujours de le fatiguer un maximum dans les balades, pour qu’il soit bien défoulé. Défouler un jack… je t’imagine déjà rigoler doucement ! Et bien si ! J’enfile mes baskets et ce sont 10 km de course à pied dans les champs qui nous attendent. Ça permet à Cosmos d’évacuer son stress et je culpabilise moins de lui imposer des heures et des heures de trajet par la suite. Même si nous faisons toujours au moins deux heures de promenade durant les journées de route.

 

Le jour du départ

Si tu as un pot de colle tout excité comme moi, inutile d’espérer charger ta voiture tranquillement. Soit tu le fais la veille, soit, comme moi, tu n’es pas organisé, tu fais tes bagages dans la nuit et tu charges ta voiture AVEC ton chien, le matin même. Je n’ai pas besoin d’attacher Cosmos dans ces moments-là. Il suffit que j’ouvre une portière et il ne quitte plus la voiture jusqu’à ce que je le mette dans sa caisse. C’est vrai quoi, des fois que je l’oublierais.

Mais avant de mettre le moteur en marche, il faut promener ton chien. Au minimum 15-20 minutes. Pour qu’il se détende, et toi aussi. Et surtout pour qu’il se « vide ». Et oui, pas glamour mais important. Même si tu pars au milieu de la nuit. Tu fais quoi si tu tombes dans un bouchon sur l’autoroute ?

Nous, ça nous est arrivés de passer deux heures à l’arrêt sous un orage impressionnant, parce que trois voitures avaient fait de aquaplaning quelques kilomètres devant nous. Impossible de sortir de la voiture. J’étais bine contente que Cosmos ait fait ses besoins avant le départ.

Prendre 20 minutes pour faire le tour du quartier, c’est partir l’esprit tranquille. Mais cela ne te dispense pas de t’arrêter, ensuite, toutes les deux heures.

 

Et sinon ?

Si malgré tout ça ton chien est toujours inquiet, il existe des mélanges de Fleurs de Bach pour chien, qui sont, semble-t-il, très efficaces. Et c’est 100 % naturel.

 

IMG_6024.JPG

 

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :