Céline, Yann et Safran : La Réunion lé la !

Qui sont-ils ?

Céline, 36 ans, Yann, 35 ans et Safran, un royal bourbon d’environ 5 ans, un ancien chien de la rue réunionnais, un « ti chien la misère ».

Le projet

Fin 2014, ayant envie de changements, tant professionnel qu’environnemental, Céline et Yann se sont installés sur l’île de La Réunion, où Yann est d’ailleurs né sans jamais y avoir vécu auparavant.

Quelques mois après leur installation, Safran a débarqué dans leurs vies et n’en est jamais ressorti. Il leur a littéralement sauté dessus devant chez eux. Après une visite à la SPA locale, il s’est avéré que Safran n’était pas pucé. Il s’agissait vraisemblable d’un chien abandonné ou errant comme il y en a tellement à La Réunion. Comme il n’y avait plus de place dans les boxes de la SPA, cette dernière les a redirigés vers la fourrière. Là-bas, on leur a expliqué que s’il n’était pas réclamé au bout de 4 jours, il serait euthanasié. Frisson d’horreur, Safran était voué à la mort. Céline et Yann envisageaient déjà une adoption depuis quelques temps, ce fût le déclic. Safran (en référence à sa couleur) les avait choisis.

Des bons plans à La Réunion ?

La Réunion est une île idéale pour les amoureux de la randonnée. Il y a des centaines de kilomètres de sentiers avec à la clé de magnifiques panoramas et des ambiances très diverses (volcan, forêts primaires, savane, pâturages, lagon…). Il est très facile de randonner avec son chien d’autant que la règlementation dans le Parc Naturel National est très souple (pas d’obligation de tenir son chien en laisse, aucune zone interdite).

En revanche pour ce qui est des plages, c’est le côté moins dog-friendly de l’île : elles sont toutes interdites aux chiens. Il est toutefois possible de trouver quelques coins de baignade en bord de mer du côté de la plage de sable noir d’Etang-Salé, de Boucan Canot, Grande Anse, St Pierre Pointe du Diable (ce sont des plages normalement interdites à la baignade pour les humains car non protégées par un lagon) mais en restant très près du bord, on peut s’amuser !

Sinon l’idéal pour la baignade, ce sont les très nombreux bassins et cascades en rivière ! Là, aucun souci. Nos coins favoris : le bassin et la cascade du Voile de la Mariée à Grand Bassin, le Bassin la Paix, le bord de la rivière des Marsouins à l’îlet Coco et notre coup de cœur les gorges du Bras de la Plaine, me confie Céline. Leur référence pour les randos et infos sur les différentes cascades et bassins : https://randopitons.re/

Revenir en métropole (le voyage à l’envers)

A ce jour, avec Safran, nous avons voyagé à deux reprises en France métropolitaine pour passer des vacances dans notre famille. Nous avons pris l’avion, un vol long-courrier de 11h (mais en réalité entre 13h et 14h en tout pour notre loulou entre l’embarquement, le vol et la récupération de sa caisse).

 Il n’y a pas de formalités particulières si ce n’est l’identification (qui est obligatoire que l’on voyage ou non), avoir les vaccins du chien à jour car il s’agit d’un voyage « France à France » (se renseigner auprès de sa compagnie aérienne, car toutes ne demandent pas la même chose).

Céline et Yann ont bien sûr fait en sorte que le voyage soit le moins stressant possible pour Safran. Nous lui donnons 3-4 jours avant le départ des gouttes de Fleurs de Bach Pet Rescue et 2-3 jours après l’arrivée. La caisse dans laquelle il voyage est spacieuse (une taille au-dessus de la taille recommandée par les compagnies aériennes) et elle est habituellement son « dodo » donc il y est habitué, c’est son « chez lui ». ils enregistrent sa caisse en même temps que leurs valises mais attendent ensuite l’heure limite pour son embarquement. Ça permet à Safran de faire ses besoins, de se détende et de passer le moins de temps possible « stocké » avant d’être chargé dans l’avion.

L’astuce (que je trouve géniale) de Céline : pour qu’il puisse avoir un peu d’eau pendant le vol, nous mettons des glaçons dans son abreuvoir, pas directement de l’eau qui serait tout de suite renversée dans les diverses manipulations des agents aéroportuaires.

Safran fait partie de la famille alors il est tout naturel qu’il nous accompagne dans toutes nos virées, que ce soit ici sur l’île ou lors de nos vacances en métropole.

Il a une faculté d’adaptation formidable, toujours de bonne humeur et partant pour nous suivre !

 

Les meilleurs et les pires souvenirs

Pour Céline et Yann, il n’y a pas de meilleurs ou de pires souvenirs. Ils vivent pleinement les moments passés ensemble, profitant des petits bonheurs du quotidien : une baignade en rivière, une rando avec des panoramas à couper le souffle, un coucher de soleil posés sur la plage, etc.

Ce qui leur fait toujours mal au cœur, ce sont tous les chiens errants… On ne peut s’empêcher de penser que Safran aurait pu finir écrasé au bord d’une route ou mourir de faim dans un champ de canne… Nous essayons de faire notre part, nous avons recueilli l’année dernière une petite chienne et avons réussi à la faire adopter en métropole par le biais d’une association mais il y a tellement de « chiens la misère »… La faute entre autres à de nombreux abandons et des propriétaires qui n’identifient et ne stérilisent pas leurs animaux.

Et maintenant ?

A court terme, Céline et Yann souhaitent gravir le Piton des Neiges (le plus haut sommet de l’île, 3 071 m) avec Safran. Ils y sont déjà montés, mais à l’époque, Safran n’était pas encore dans leurs vies. Nous avons à cœur de partager ce moment avec notre chien.

Un autre projet en court de préparation est la traversée de l’île à pied. Cela devrait leur prendre une petite dizaine de jours. Nous randonnons pas mal mais nous n’avons encore jamais marché sur plus de 3 jours d’affilée avec notre loulou, ce serait donc un beau défi, surtout quand on connaît le côté sportif des sentiers réunionnais !

  

Le message de la fin de Céline

La Réunion mérite bien sur surnom d’ile intense : on peut être le matin au sommet de l’Océan Indien et l’après-midi se baigner dans ce même océan. Je conseille cette destination à tous les amoureux de nature et venir avec son chien est tout à fait possible (si on est prêt bien sûr à faire voyager son loulou sur du long courrier).

Céline m’a demandé de plaider encore une fois le sort des « Ti chiens la misère » ! De nombreuses associations locales recueillent les chiens errants et tentent de le faire adopter en France, Belgique, Suisse… si vous avez envie de faire une bonne action, adoptez un « Royal Bourbon « ! Ils sont si reconnaissants ! Nous, nous avons un bon exemple avec notre Safran !

Voici donc quelques liens d’associations qu’elle recommande :

SPA de la Réunion : http://www.spareunion.fr/
APPAR : http://appar.re/
Un coeur et mille pattounes : https://www.facebook.com/Uncoeuretmillepattounes/

 

Mon beau gosse

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :