On change les règles !

Cet article est destiné à un public féminin. Si tu es un homme et que tu choisis malgré tout de lire ce qui suit, ta vision de la femme risque d’être changée à jamais. Te voilà prévenu !

Le tampon a été inventé aux USA dans les années 1920. Il n’a toutefois été commercialisé à grande échelle en Europe, qu’après la fin de la seconde guerre mondiale. Véritable révolution dans les années 70-80, il est aujourd’hui de plus en plus décrié, tant pour les syndromes de choc toxic, que pour son rôle dans le développement de l’endométriose et autres joyeuseries telles que les mycoses.

Même si le Tampax te sera très utile dans de nombreuses situations, dans cet article, je vais t’expliquer comment moi, je fais, pendant ces quelques jours, pour changer les règles (du jeu). Parce qu’en 2018, il est impensable qu’une femme s’empêche de vivre à fond, de faire ce qui lui plaît, sous prétexte d’être « indisposée ».

Alors oui, les tampons, ça change la vie. Mais ils ont leurs limites. Il faut en changer souvent, très souvent, et ce n’est pas toujours confortable quand on part en rando pour 10 heures de marche ou que l’on décide de camper au milieu de nulle part.

Pardon pour ces messieurs qui sont encore là mais honnêtement, mesdames, quand on se cache derrière un sapin en pleine forêt pour se changer… on en fait quoi … du vieux tampon ? Perso, je l’emballais dans un sachet crotte du chien, je le mettais tout au fond du sac, et une fois arrivée à la maison, je manquais m’évanouir avec l’odeur qui s’en dégageait en le jetant. Parce qu’il ne me viderait pas à l’idée de le jeter dans la nature. Je ne supportais pas l’idée qu’une bête (genre un renard) passe après et l’avale, ne faisant pas la différence avec une proie plus ou moins faisandée. Pire encore si ça avait été Cosmos… tu t’imagines expliquer ça au veto ???

Et à la plage… on fait comment à la plage ? Celles qui disposent de WC avec poubelles n’acceptent en général pas les chiens, et les petites criques désertes… c’est la même galère qu’en forêt. Sauf qu’avec la chaleur, ton sachet va puer encore plus vite !

Et puis il y a le camping. Si tu bivouaques à l’écart de la civilisation, tu vas vite te retrouver avec une multitude de petits sacs. Tu peux essayer de brûler tes vieux tampons dans ton feu de camps, mais pour avoir testé, ça prend pas mal de temps (et ça pollue).

J’étais donc toujours un peu mal à l’aise avec cette « situation », même si elle ne m’a jamais empêchée de partir. Cela dit, celle qui n’a jamais changé de tampon dans un avion pendant une zone de turbulence, n’a pas vécu l’expérience ultime de la globetrotteuse à toute épreuve (spécialement en classe économique sur Air Panama lorsqu’ils ont servi des burritos pour le repas et qu’il ne reste qu’un seul WC en service) !

Et puis un jour, j’avais rendez-vous avec l’une de mes cousines qui a aussi fait le tour du monde. Au moment de partir de chez moi, mère nature faisant des siennes, je lui ai envoyé un sms pour la prévenir de mon arrivée tardive. « 10 Minutes de retard – Urgence Tampax ». Simple, clair et précis.

Arrivée au restaurant, la voilà qui s’exclame, surprise « Mais Caro, tu utilises encore des Tampax ??? Toi ???« …. Heu, bah ouais, pardon, je sais que je ne vais pas en rajeunissant m’enfin, la ménopause c’est pas pour tout de suite quand même! « Mais non… je pensais à la Cup ! C’est génial ce petit bidule, surtout quand on voyage ! »

La Cup, j’en avais vaguement entendu parlé, mais je n’avais pas pris le temps de m’y intéresser. Du coup, je lui ai posé plein de questions et je me suis lancée.

Alors, la Cup, c’est écologique et économique. Tu l’achètes une fois, pour un prix moyen de 30.- en pharmacie (ou 20 € sur Amazon) et tu peux l’utiliser pendant 5 à 10 ans. Elle est fabriquée dans un silicone médicale auquel tu ne peux pas faire d’allergie (même si tu ne supportes pas le latex).

mooncup-menstrual-cup-review-3-940x705
holisticcocoon.com/product/mooncup/

 

Elle existe en deux tailles :

  1. Taille B : Pour les filles de moins de 25 ans et qui n’ont jamais eu d’enfant
  2. Taille A : Pour toutes les autres (même si tu n’as pas encore eu d’enfant, après 25 ans, ton bassin s’élargit et il te faut ce modèle)

Pour l’insérer, je te laisserai lire le mode d’emploi, mais franchement, c’est hyper simple. Niveau confort, rien à dire : on ne la sens pas du tout. J’ai testé dans toutes les situations, tu peux aller courir 15 bornes ou nager pendant deux heures, elle reste en place et tu oublies carrément que c’est « la mauvaise période ».

Et surtout, l’ENORME avantage de la Cup, c’est qu’elle a une grande capacité de « collecte ». J’ai des règles relativement fortes qui m’obligeaient à me changer toutes les deux heures les deux premiers jours. Là, je la vide une fois le matin et je n’y pense plus jusqu’au soir. Elle me tient facilement pendant 10 à 12 heures, autant dire que ça m’a changé la vie !

En avion, les plus longs vols que j’aies fait duraient 12:00, donc c’est jouable en y pensant juste avant l’embarquement et toute de suite à atterrissage.

Au quotidien, fini les angoisses quand les séances au bureau s’éternisent ou que l’on va manger chez belle-maman qui est ménopausée depuis longtemps et n’a pas de poubelle dans sa salle de bain (Comment ça quelle belle-maman ?? Oui oui, j’en ai euune, une fois, promis).

En rando, je peux profiter pleinement de ma journée, même avec des amis, même tout en haut d’une montagne sans sapin (bon ok, j’ai toujours une petite vessie, mais les urgences pipi sont quand même plus faciles à gérer).

En expédition dans la nature sauvage… bah…. il suffit de la vider et de la rincer avec une bouteille d’eau.

En général en voyage, j’en ai une deuxième avec moi, ce qui me permet d’alterner, ou de la remplacer si elle m’échappe des mains et tombe au sol. Parce que tout ce que tu as à faire pour la nettoyer, c’est la rincer à l’eau claire et la faire bouillir pour la stériliser. Du coup, une casserole, un feu de camp, et le tour est joué.

La Cup, c’est ZE invention du 21eme siècle ! Pour profiter pleinement de tes vacances, c’est l’accessoire qu’il te faut. Pour tout le reste, il y a ton chien !

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :