Chenilles processionnaires : attention danger !

Avec l’arrivée du printemps et des beaux jours, un danger important guète les chiens : La chenille processionnaire. Il faut être particulièrement vigilant. Moi, c’est ma hantise chaque année !

Cette petite bête fait son nid principalement dans les pins, qui sont facilement reconnaissables à leur aspect de grosses boules blanches, semblables à des toiles d’araignées roulées comme des barbes à papa.

Quelle saison pour les chenilles processionnaires ?

Entre les mois de mars et de juin, les larves éclosent et les chenilles descendent le long des troncs. Elles se déplacent ensuite en file indienne, d’où leur nom de « processionnaires ».

img_4796

Même si en Suisse les mairies font détruire les nids identifiés durant l’hiver et que les propriétaires de jardins ont l’obligation de s’en occuper également, il en reste toujours quelques-uns qui passent entre les mailles du filet. En outre, personne ne va les déloger lorsqu’elle sont en forêt.

Voici une idée de piège toute simple à installer en hiver (attention lorsque tu le démontes…) !

Ces chenilles sont relativement grandes (jusqu’à 5 cm) et très poilues. Le danger vient justement de ces poils, extrêmement urticants. Si le chien en lèche une, la touche du nez, la prend dans la gueule ou bien se lèche la patte après avoir marché dessus, il faut aller chez le vétérinaire de toute urgence.

Utilise les services de garde si cela se produit le soir ou le week-end  (0900 83 83 43 pour Genève et 0033 6 14 26 77 01 pour la Clinique des Hutins de Saint-Julien 24h/24).

Je profite également de rappeler l’importance de souscrire une assurance pour ton chien.

Les dangers pour ton chien

La chenille processionnaire est si dangereuse que même sans la toucher, le chien peut être contaminé. Il suffit que les poils soient portés par le vent. Donc si tu en croises, tu t’éloignes ! Tu ne joues pas le super-héro, tu n’essaies pas de les détruire ou de les brûler. Tu mets ton chien en sécurité (et toi avec) et tu appelles les services municipaux si c’est en ville. Si c’est en pleine nature, tu redoubles de vigilance et tu quittes la zone. Quand cela nous arrives, je porte Cosmos pour m’éloigner (je peux vu son format).

Il existe trois stades de gravité : l’irritation importante – la nécrose de la zone affectée – l’allergie violente (choc anaphylactique, œdème de Quincke)

Si ton chien est touché et que tu dois aller chez le vétérinaire :
1 – APPELLE le vétérinaire pour le prévenir de ton arrivée pour qu’il puisse s’organiser et gagner un temps précieux (ou te rediriger s’il a déjà trop d’urgences à traiter)
2 – EVITE de toucher la zone en question. On dit parfois que l’on peut rincer très délicatement la plaie avec de l’eau claire, mais il ne faut surtout pas frotter. Sinon, on risque de casser les poils plantés dans l’animal et ainsi libérer encore plus de toxine. En cas d’exposition buccale, on peut faire lécher des glaçons à son chien pour ralentir le phénomène.

La langue se nécrose très vite et il faut bien souvent, malheureusement, amputer le morceau atteint. Un ordre qu’il peut être utile d’avoir appris à son chien dans cette situation est le « crache » pour qu’au moins, il ne l’avale pas !

Les symptômes

Si vous avez un doute, voici les principaux symptômes : une importante inflammation se produira dans les minutes ou les heures qui suivent sur la surface atteinte, votre chien salivera énormément, n’arrivera plus à déglutir, et aura une fièvre très importante (plus de 40°). Il peut également souffrir d’une grande détresse respiratoire. Son pronostic vital dépend de votre rapidité de réaction et d’intervention du vétérinaire.

Enfin, soyez particulièrement vigilant lorsque vous vous promenez en forêt. Cosmos et moi en croisons chaque année à Lancy et dans la campagne genevoise. On en a même vu à Pâques dernier, dans les buissons sur la plage de Leucate, dans le Sud de la France.

Et, encore une fois, merci à Lorianne, fidèle lectrice de ce blog, qui est également étudiante en soins vétérinaires et qui m’a gentiment aidée en relisant et corrigeant cet article.

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.