L’éducation positive pour son chien

Cosmos et Moi, c’est une histoire d’amour, un lien fusionnel, une très grande complicité. Voici nos conseils pour développer, toi aussi, un super lien avec ton chien, tout en lui offrant une bonne éducation.

Comme je l’ai déjà dit dans l’article qui parle de la première nuit d’un chiot dans son nouveau foyer, avoir un chien à l’obéissance militaire ne m’intéresse pas. Sinon, je n’aurais pas choisis un Jack Russell. Avec Cosmos, on croit à l’éducation (et non-pas au dressage), ainsi qu’au renforcement positif.

11111111111.JPG

Qu’est-ce que c’est ?

Dresser ou éduquer un chien sont deux choses très différentes. Si je prends la définition du Larousse, voilà ce que ça donne :

  • Eduquer : Former quelqu’un en développant et en épanouissant sa personnalité.
  • Dresser : Rendre docile un animal, l’habituer à des comportements qu’on exige de lui : Dresser un cheval sauvage.

Personnellement, je veux un chien épanoui et bien dans ses pattes. Heureux de vivre et fier de lui. Ce n’est pas pour autant que je le laisse faire tout ce qu’il veut, quand il le veut (non non, promis). On vit à deux, il y a donc des règles. Pour tous les deux.

111.JPG

Le renforcement positif

Le renforcement positif, c’est le fait de récompenser le comportement juste du chien. Plutôt que de lui hurler dessus quand il fait faux, je préfère le féliciter quand il se comporte de la bonne manière.

C’est un peu comme avec un mec… Si tu lui fais une scène parce qu’il rentre tard, il y a fort à parier que la fois d’après, il rentrera encore plus tard, et peut être éméché, ou alors, il attendra que tu aies le dos tourné. Par contre, si tu le remercies et lui fait comprendre que tu apprécies quand il rentre tôt, il se sentira valorisé, et aura envie de recommencer. (Eh mais attend… Elle vient vraiment de comparer l’éducation de son chien à celle de son mec ? Ah bah là, c’est clair qu’elle finira toute seule !)

D’après moi, il y a deux types de comportements à récompenser :

  • L’obéissance sur ordre : parce que des ordres, il en faut quand même un minimum, ne serait-ce que pour sa sécurité. Les « retour – stop – assis – au pied – attend – pas bouger – crache » sont à mon avis les basiques fondamentaux, surtout pour voyager. Ceux-là, on les a entrainés durant une année, tous les samedis, dans une école du chien (et tous les jours juste les deux évidements). Et là, il faut de la patience.
  • L’initiative du chien : ce sont toutes ces fois où ton chien, spontanément, fait qqchose de bien de son propre chef. Ça peut être quand il revient en courant vers toi à travers un champ alors que tu n’as rien demandé, qu’il range ses jouets dans leur caisse (oui oui, c’est possible), qu’il exécute un tour que tu voudrais lui apprendre, ou toute autre action que tu apprécies de sa part. Par exemple. lorsque je fais la lessive, Cosmos sort les chaussettes (et juste les chaussettes) de la machine et me les apporte au séchoir. C’est typiquement une de ses initiatives au départ, et comme j’ai trouvé mignon qu’il veuille m’aider, on a continué. Ou comme en voyage et qu’il « surveille » les affaires lorsque je prépare la voiture pour la nuit. Il y a beaucoup de comportements et d’attitudes de sa part qu’il a acquis par « plaisir » et non par « obligation ».

S’imposer en douceur

Attention quand même. J’éduque mon chien de manière positive, mais cela ne veut pas dire que c’est lui le chef pour autant. Et ça, il le sait aussi. Je mange en premier et j’entre en premier dans une pièce. Quand il était plus jeune, il a eu, comme tous les chiens, une période « adolescent » durant laquelle il a forcément testé les limites. Notamment en n’obéissant plus lorsqu’il était détaché ou en aboyant pour jouer lorsque j’étais dans le canapé.

C’est à cette occasion qu’il a appris à compter. Jusqu’à trois. Comme les enfants. Au début, il s’arrêtait à deux. Et puis un jour, il a voulu voir ce qui se passait à trois. Alors je l’ai retourné sur le dos, et placé sa queue entre les pattes. On a renouvelé l’expérience une ou deux fois. Aujourd’hui, s’il fait le coquin, en général il se stoppe net après le un. Dans de rares cas, si je dois prononcer le deux, il revient ventre à terre à mes pieds.

Et puis, pour la nourriture, il y a aussi une astuce très efficace : manger dans la gamelle de son chien. Tu peux la laver avant si tu veux (c’est mieux), et ensuite, tu te mets bien dans son champ de vision et tu manges LENTEMENT, en savoureux ce délicieux repas. Quand tu as fini, tu lui sers son repas dedans. Il comprendra très vite le message.

Positive ou non, en fin de compte ?

J’ai reçu certains commentaires qui me disaient que le fait de mettre Cosmos sur le dos et de manger en premier n’a rien d’une « éducation positive« .

Alors peut être pas au sens propre de « féliciter un comportement juste« . Mais je maintiens mon point de vue. Une main de fer dans un gant de velours. Certaines races de chien sont réputée pour leur caractère dociles, d’autres … un peu moins. Et être ferme avec son chien, lui donner un cadre, c’est aussi une manière de l’aimer et de prendre soin de lui.

J’ai besoin, surtout en voyage, qu’il obéisse lorsque je donne un ordre, car il en va de sa sécurité.

Je ne peux pas prendre le risque qu’il traverse une route en courant, ni qu’il attaquer un cheval lorsque l’on en croise un. Je le félicite pour ses bonnes réactions (quitte à en faire des tonnes), mais je lui fais aussi comprendre lorsqu’il se met en danger. Toujours dans le respect et de manière non-violente.

11111.JPG

Le laisser faire ses choix

Je reste intimement convaincue que Cosmos a besoin de libre arbitre dans sa vie. Ça lui permet d’avoir le sentiment d’être maître de sa vie, et ainsi d’évacuer la frustration qu’il pourrait avoir dans ce domaine de manière saine.

Honnêtement… tu te verrais, toi, vivre dans un monde où tu ne prends absolument aucune décision ? Pas même les chaussettes que tu portes ? Ça te fait rire hein… Et bien, même les plus grands dictateurs de ce monde ne sont pas parvenus à imposer une telle autorité…

Pour moi, ça signifie par exemple le laisser décider de quel côté poursuivre lorsqu’il y a une intersection en forêt, ou dans quel sens il souhaite faire le tour du quartier pour le pipi du soir.

Lorsque je décide de prendre un jouet en balade, Cosmos peut toujours choisir lequel il veut. Je lui en présente deux et il en désigne un, que je mets dans mon sac. Même chose lorsque je lui donne une friandise à mâcher à la maison. Il peut choisir entre le nerf de bœuf et l’oreille de cochon ou le sabot de veau. Il sait qu’il n’en aura qu’un et ne fait pas d’histoire pour les avoir tous. Choisir ce qui lui fait envie sur le moment, c’est son petit bonheur et je le vois dans ses yeux.

Tout ça pour dire que laisser ton chien, de temps en temps, faire ses propres choix à son petit niveau, ça le rendra profondément heureux. Il sera détendu et reconnaissant envers toi. Vous règlerez pleins de problèmes de comportement sans cri, sans punition, sans s’énerver.

Un chien reconnaissant envers son maître aura à cœur de lui faire plaisir. Et si tu lui apprends que ce qui te fait plaisir, c’est le comportement juste que tu attends de lui, tu n’auras plus à l’éduquer, tout se fera naturellement entre vous deux !

111111.jpg

7 commentaires

  1. Très bel article qui me parle beaucoup. Pour moi éduquer son jeune chien demande un travail au quotidien et implique d’avoir le décodeur de notre petite bête et réciproquement. C’est incontournable pour avancer ensemble. Des fois on fait des erreurs mais si on aime son toutou on finit toujours par trouver une nouvelle possibilité. Tout ce travail et ce temps partagé apporte ensuite une compréhension et une complicité mutuelle qui me font dire que le jeu en vaut vraiment la chandelle. Ne baisser pas les bras, il existe toujours une solution dans vos galères canines 😜. Nos toutous nous aiment tellement qu’ils accepteront de composer avec nos nouvelles propositions tout ça pour pouvoir nous suivrent jusqu’au au bout du monde! D’ailleurs merci à toi Caro pour ton aide.

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.