Omaha Beach avec son chien

Temps de lecture : 6 minutes

Bonjour Bonjour petit Dogtrotter ! Aujourd’hui, Cosmos t’emmène visite un haut lieu du débarquement avec ton chien, à savoir, Omaha Beach, en Normandie (pas dans le Nebraska).

Omaha Beach, c’est où ?

Omaha Beach se situe à Sainte-Honorine-des-Pertes, dans le Calvados (14), en Normandie, au bord de la Manche.

Pour ne rien te cacher, pour moi, le Calvados, c’était un alcool qu’on verse sur du sorbet à la pomme, ou pour flamber des crêpes… Hum… Voilà voilà… Du coup, quand j’ai découvert que c’était aussi un département, je me suis bien marée. Apparemment, entre la Bretagne et la Belgique, il y a autre chose que la Normandie… (pardon, soyez indulgents).

Donc, pour en revenir à Omaha Beach, celle-ci se trouve à 40 minutes (50 km) de Caen, 1h50 (130 km) du Mont-Saint-Michel, 3h20 (300 km) de Paris, 5h30 (530 km) de Bruxelles, 7h15 (750 km) de Lyon et 8h00 (820 km) de Genève.

Un peu d’histoire

Omaha Beach s’appelle comme ça, car c’est le nom de code donné par les alliés (les américains, les anglais, les canadiens) à la plage (une sur les cinq) qui a servi au débarquement (le D-Day) durant la seconde guerre mondiale. Il y a aussi Utah Beach, Gold Beach. Juno Beach et Sword Beach.

C’est la plage qui a essuyé le plus de pertes humaines (elle était affectée aux américains) et on la surnomme également « Bloody Omaha » (Omaha la sanglante) et de « The Beach of blood » (La plage du sang).

En Suisse, à l’école, on apprend l’histoire de la Seconde Guerre mondiale dans les grandes lignes, mais on parle très peu des événements liés au débarquement. On sait qu’il a existé et qu’il a permis de gagner la guerre, mais c’est tout. Du coup, avant de visiter Omaha Beach avec mon chien, je m’étais renseignée un peu plus sérieusement sur le sujet. Déjà par respect pour les combattants, et ensuite pour comprendre ce que je venais voir et en prendre toute la mesure (même si je n’ai toujours pas vu le film Il faut sauver le soldat Ryan)

Visiter Omaha Beach avec son chien

Les plages du débarquements sont accessibles aux chiens (pour autant que l’on ramasse leurs crottes, off course). A marée basse, ton chien pourra donc profiter d’une immense plage de sable fin pour courir et se dégourdir les pattes, sur prêt de 8 km.

A Vierville-sur-Mer, un mémorial accueil les visiteurs. On peut y voir une statue représentant deux soldats, l’un tirant son ami blessé, et monument de la garde nationale, en béton, lequel rend hommage aux unités américaines qui ont participé à l’assaut du D-Day, les 6 et 7 juin 1944.

Lorsque nous y sommes allés, Cosmos et moi, en septembre 2020, les parkings étaient tous gratuits. Le coin est sympa, les paysages sont beau, et hors saison, la plage est vraiment calme, ce qui est très appréciable.

Enfin, à marée basse, on peut voir, des vestiges de la guerre.

En ce qui concerne le lieu en lui-même, je dois dire que c’est assez prenant de s’y rendre, lorsque l’on a en tête toutes les images des combats qui y ont eu lieu, et que c’est ici que s’est déroulée une des plus importantes batailles stratégiques dans la victoire des Alliés contre les allemands.

Le musée d’Omaha Beach avec son chien

Parce qu’en Normandie, ils ont compris que ton chien fait partie de ta famille, il a le droit de t’accompagner au Musée Mémorial d’Omaha Beach, à Saint-Laurent-Sur-Mer.

L’entrée est gratuite pour lui. Seule condition ? Qu’il ne touche pas le sol. Alors ok… Cosmos fait 9 kg, donc bon… Pour moi c’était facile de le porter. Mais si tu te sens d’humeur sportive, emmener ton berger allemand ou ton labrador remplacera aisément une séance à la salle de sport 🙂

Voici ce qui est écrit sur le site du musée : Nous acceptons également les petits chiens s’ils sont transportés dans un sac ou dans les bras.

Pour un adulte, l’entrée coûte 7.20 € et pour un enfant 4.20 €. La visite dure environ 1h00 si tu prends le temps de lire les panneaux et regarder le film (25 minutes).

Le musée est ouvert tous les jours (même le dimanche), sauf en décembre et janvier, où il est complètement fermé. Les horaires sont disponibles ici.

Ce qu’on y trouve ? Une quantité impressionnante d’affiches nazis, ainsi que des armes, munitions, des uniformes et objets militaires et personnels ayant appartenu aux américains. Il y a aussi de nombreuses photos (dont celles des soldats et des vétérans), ainsi que des reconstitutions grandeur nature.

Utah Beach

Utah Beach se situe à Sainte-Mère-Eglise, dans le département de la Manche, à 40 minutes (48 km) d’Omaha Beach et 55 minutes (50 km) de Cherbourg.

Là aussi, un mémorial accueil les visiteurs. On peut y voir une statue représentant des soldats sortir en courant d’un navire de guerre.

Sur la plage, à marée basse, on peut voir, ici encore, des vestiges de la guerre. Un musée du D-Day est également présent, mais comme nous avions déjà visité celui d’Omaha, on a fait l’impasse cette fois.

J’ai trouvé la plage d’Utah Beach moins impressionnante que celle d’Omaha, peut-être parce qu’ici, il faisait beau (le temps couvert ajoutait à l’ambiance dramatique) et qu’il n’y avait pas de falaises.

Omaha Beach – Notre avis

Personnellement, je suis ressortie chamboulée de cette visite. C’est émotionnellement très prenant, je trouve. Parce qu’Omaha Beach, c’est concret. Ce n’est pas un film, ou un document à la Télé. C’est concret, c’est sous nos yeux… On a tous au moins un membre de notre famille qui a été impacté par la Seconde Guerre mondiale.

Moi, ce qui m’a donné envie de me rendre sur les plages du débarquement, c’est lorsque ma grand-mère (celle que j’appelle Mémé sur les réseaux sociaux) m’a raconté, en été 2019, ses souvenirs des bombardements à Belfort, puis son passage de la frontière et son arrivée en Suisse. Elle était seule avec sa sœur car ses parents avaient trop peur de faire traverser tout le monde en même temps.

Entendre ce récit de la bouche de ma grand-mère m’a fait prendre conscience que je suis une privilégiée, moi qui tient un blog de voyage avec son chien et qui commande à manger avec mon téléphone portable. Bref, qui vit comme une nana célibataire de 35 ans au 21ème siècle.

Cette visite en septembre 2020, soit quelques mois après le début de la crise sanitaire du COVID a une portée d’autant plus symbolique, à l’heure où beaucoup de gens se plaignent des restrictions de circulation et du couvre-feu. Comme j’ai pu le lire parfois sur Internet, nos grands-parents sont partis faire la guerre. Nous, on nous demande juste de porter un masque et de rester chez nous. De quoi relativiser sur l’effort qui nous est demandé.

Une visite d’Omaha Beach, pour moi, c’est un devoir de mémoire, que tout le monde devrait réaliser une fois dans sa vie.

France Normandie

Caro View All →

Petite blonde globetrotteuse qui prône le « jamais sans mon chien ». Après avoir fait le tour du monde seule en backpacking, Cosmos est arrivé dans ma vie. A présent, nous vivons de grandes aventures tous les deux !

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :