Elodie, Nala, Chips et Pipa

Qui êtes-vous ?

Elodie 34 ans, Nala 7 ans, Chips 4 ans et Pipa 1 ans 1/2.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Moi, Elodie, je suis gendarme. Lorsque je suis arrivée dans ma nouvelle Brigade, dans l’Ain, j’ai dû faire accepter l’idée d’avoir des animaux de compagnie. J’ai donc commencé par accueillir Nala, petite chatte tigrée.

Puis en 2017, j’ai été contactée par une connaissance, qui venait d’assister à l’abandon d’un chiot. C’est ainsi que Chips, petit teckel croisé jack terrier, a rejoint la tribu.

Ne sachant pas réellement sa date de naissance, la vétérinaire a estimé qu’il était né mi juillet et comme j’étais gendarme, elle a décidé de lui donner le 14 juillet 2017 comme date de naissance.

La petite dernière, Pipa, est une croisé berger australien de part son père et border collie de part sa mère. Elle a aujourd’hui 1 an et demi.

Au départ, je ne voulais pas spécialement deux deuxième chien. C’est le destin qui l’a mise sur ma route. Et ce destin, comme je l’aime à l’appeler, c’est mon Adjudant Chef. Ce dernier avait un couple d’amis dont la chienne a eu une portée de 3 chiots. J’étais à une période de ma vie un peu compliqué sur le plan sentimentale. Sur les trois chiots, il ne restait plus que la petite Pipa a placer. J’ai donc dit en la voyant que si jamais dans les 3 mois, ils ne trouvaient personne, je l’adopterais mais que je laissais faire le destin. Sauf que mon Adjudant Chef a dit à ses amis que je l’adoptais. Donc il n’y a pas vraiment eu de recherche. A 3 mois, en novembre 2019, Pipa est donc rentrée dans notre vie.

Chips et Pipa s’entendent très bien avec les autres animaux. Il a tout de même fallut leur apprendre à ne pas prendre le chat pour une peluche… Dure leçon pour Pipa !

Avez-vous déjà voyagé ensemble ?

Pour le moment, je n’ai pas vraiment voyagé avec eux. Nous faisons surtout des randonnées et du canicross. Chips est capable de courir 6 à 7 kilomètres sans porblème. Pipa tient plus longtemps sur la distance.

Lorsque je n’avais que Chips, nous sommes partis quelques fois en train afin de rendre visite à mamie à Marseille. Étant petit, je n’ai pas eu besoin de le mettre en cage.

Il s’est très vite fait à la ville. D’un autre côté, il a tellement peur de l’abandon que pour lui, l’essentiel c’est d’être avec moi.

Pipa, qui n’a jamais voyagé en train, mais uniquement en voiture a eu plus de mal à se faire à la ville. Très peureuse de tous ces nouveaux bruits.

Nous avons également été au printemps à Praz sur Arly, près de Megève. Ils ont adoré être en montagne. Depuis, nous avons déménagé à la Réunion. Le décor n’est pas tout à fait le même.

Raconte-moi ton déménagement, comment ça s’est décidé ? 

A l’adolescence, j’ai vécu en Guadeloupe. J’ai toujours adoré l’outre-mer et en gendarmerie, nous avons la possibilité de faire des demandes pour y être muté pour 4 ans.

Suite à un appel à volontaire, j’ai postulé. Connaissant déjà les Antilles, j’ai décidé de mettre la Réunion en premier choix. Mon dernier choix étant la Polynésie du fait de la quarantaine obligatoire. Je ne voulais pas leur faire subir ça.

Passant le diplôme pour être Officier de police Judiciaire et pouvoir ainsi monter en grade, je ne pensais pas avoir beaucoup de chances d’être mutée.

En septembre2020, ma surprise a été d’autant plus grande lorsque j’ai vu mon nom sur la liste et avec mon premier choix.

Je ne devais partir qu’en juin 2021, mais j’ai été rapidement contactée du fait de ma situation familiale (célibataire) et en 15 jours mon ordre de mutation est tombé.

Je n’ai pas vraiment eu de temps pour préparer le déménagement ma seule crainte était pour les 3 loulous.

Une collègue m’a amené jusqu’à l’aéroport d’Orly. Heureusement car je ne sais vraiment pas comment j’aurais fais si j’avais dû prendre le train avec 3 cages de transports, les 3 loulous, deux grosses valises et une petite. Je ne la remercierai jamais assez.

Comment tu as fait prendre l’avion à tes chiens et ton chat ? Est-ce que tu avais peur ? 

Au moment de la réservation de leur vol, la dame que j’ai eu m’a indiqué que Chips et Nala pouvaient voyager avec moi en cabine. Toutefois, j’ai décidé de mettre Chips en soute avec Pipa afin qu’elle ne soit pas seule.

Étant sur un vol Air France, j’ai décidé de prendre des cages vendues chez eux. Certes, elles sont plus chères mais de cette manière j’étais certaine qu’elles seraient aux normes IATA et ne seraient pas refusées au moment de l’embarquement.

Dire que je n’avais pas de crainte serait faux. Certes lorsque j’étais ado, nous étions partis en Guadeloupe avec notre chienne. Même si tout s’était bien passé, nous avions quand même vu à travers les vitres de l’aéroport sa cage sur le tarmac, qui avait été posée à l’envers. Donc même si nous l’avions retrouvée en vie, ça ne fait pas plaisir de les voir traité sans aucun égard comme un simple bagage.

Là je n’avais pas le choix. Mes trois loulous devaient impérativement prendre l’avion pour venir avec moi.

Je savais qu’ils allaient voyager 11 heures et que le peu d’eau que j’étais autorisée à leur laisser est souvent renversé. Pas top et angoissant.

Une hôtesse m’a indiqué à l’aéroport que j’aurais pu mettre un glaçon au lieu de l’eau, pour éviter ce problème. Si seulement elle me l’avait dit avant le moment de l’enregistrement..!

Après atterrissage à la Réunion, j’ai vite été les récupérer, avant les bagages. Ils allaient bien. Chips était un peu prostré, je pense qu’il se demandait ou nous étions. Pipa, elle, était toute contente de me voir.

Comment ont-ils réagit une fois sur place ? Se sont-ils intégrés facilement ?

Chips a toujours adoré le soleil et la chaleur. En métropole, dès qu’un petit rayon de soleil apparaissait, on le voyait aller s’y prélasser. Il aime tellement la chaleur, que même à La Réunion, il vient se mettre sous le drap pour dormir.

Pipa préfère le froid et je dois dire qu’elle souffre un peu de la chaleur. Mais on m’a dit qu’elle allait finir par s’y faire. Elle est très joueuse et ne se ménage pas, du coup, il faut que je lui dise de se calmer sinon elle fait des coups de chaud.

Que se soit Chips ou Pipa, ils s’entendent très bien avec les autres chiens. Je les ai habitué dès petits à côtoyer d’autres chiens et ils sont donc hyper sociable sur ce point de vue.

Par contre, se sont les personnes Réunionnaise qui peuvent avoir des réactions étranges. Ils ont souvent peur des chiens. Il faut donc faire attention en randonnée lorsque l’on croise du monde.

As-tu quelques balades à proposer à La Réunion avec son chien ?

Pour l’instant, je n’en ai pas fait beaucoup. Il fait très chaud et je voulais qu’ils s’acclimatent à la chaleur avant. J’ai donc fait des petites ballades de moins d’une heure en essayant de rechercher le plus d’ombre possible pour eux.

J’ai voulu faire une randonnée dans les hauteurs de Manapany près de Saint-Joseph. La randonnée n’était pas très longue, une boucle d’environ 10 Km. Les paysages étaient magnifiques, nous sommes passés dans des champs de cannes entre autre, des vues sur la mer magique, etc…. mais Chips a fait un coup de chaud.

Il a du être hospitalisé et perfusé une journée et une nuit. Il s’était complètement déshydraté pourtant je leur proposais de l’eau très souvent mais le sol et l’air était tellement chaud que la vétérinaire m’a dit que ça pouvait se produire.

Du coup, je pense que je vais attendre la période dite hivernal ou ne faire des randonnées avec eux que dans les hauteurs vers les montagnes afin d’éviter ce type de frayeur.

Quels conseilles donnerais-tu as quelqu’un qui aimerait déménager comme toi avec son chien à La Réunion ?

Je pense qu’il ne faut pas trop réfléchir. Je pense qu’il ne faut pas s’empêcher de déménager parce qu’on a des animaux. Les miens se sont adaptés rapidement et au final ce sont plus nos peurs qu’ils ressentent. Je pense que pour eux, l’essentiel est d’être à nos côtés peu importe où nous sommes.

Une anecdote à partager ?  

Une fois, je cherchais Chips et Pipa partout car nous devions partir. J’avais chargé la voiture et je n’avais pas fait attention qu’ils étaient déjà montés à l’intérieur. Et alors qu’avec mes collègues nous les cherchions, ils étaient tranquillement dans la voiture assis, Chips côté conducteur et Pipa, côté passager entrain de nous regarder nous agiter.

Pipa aime tellement jouer à la balle qu’à La Réunion, lorsqu’elle n’en trouve pas, on la voit revenir comme si de rien n’était avec une noix de coco ou une mangue et s’en servir de balle.

Chips a vu un rat dans un arbre de la caserne. Il est alors monté dans l’arbre et essayé de l’attraper. On aurait dit un petit singe.

Eux aussi : Témoignages

Caro Cosmos View All →

Ma devise : « Jamais sans mon chien ». Après avoir fait le tour du monde seule en backpacking, Cosmos est arrivé dans ma vie. A présent, nous vivons de grandes aventures tous les deux ! Découvre nos deux livres : « Voyager avec son chien – Guide pratique » et « Mon Chien s’appelle Cosmos »

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :