La Tchéquie (République Tchèque) avec son chien

La Tchéquie avec son chien

La Tchéquie (ou République Tchèque) fait partie de l’Union Européenne et de l’espace Schengen mais pas de la zone Euro.

La monnaie locale est la couronne tchèque :
10 CZK = 0.43 CHF /  1 CHF = 23 CZK
10 CZK= 0.39 € /  1 € = 25 CZK

Passage de frontière en Tchéquie

Pour les documents, une carte d’identité pour toi est suffisante (le permis de conduire suisse est valable, pas besoin d’emporter le permis international). La carte verte d’assurance (certificat international) n’est pas obligatoire non plus.

Concernant la voiture, il te faut : le même équipement que partout en Europe (gilets de sécurité, triangle de panne, etc.) et l’autocollant de ton pays (CH pour la suisse, F pour la France, etc.), sauf si cette indication figure sur ta plaque d’immatriculation (nouvelles plaques européennes, n’existe pas sur les plaques suisses).

Emmener son chien en Tchéquie – Règlementation

Comme partout, pour voyager en République Tchèque avec son chien, il doit être âgé de plus de 3 mois, être identifié au moyen d’une puce électronique (ou tatouage fait avant juillet 2011) et son vaccin contre la rage doit être à jour. Il te faut aussi un passeport pour animal de compagnie (qui sert également de carnet de vaccination)

Pour revenir en Suisse ou en France, le titrage antirabique n’est pas nécessaire pour ton chien. Il suffit simplement que son vaccin soit encore à jour. Au besoin, pense à faire le rappel avant de partir.

Dormir à l’hôtel en Tchéquie avec son chien

Alors en Rpublique Tchèque, on a pas essayé de camper, ni de dormir dans la voiture, vu que nous nous y sommes rendus au mois de décembre… ! Et le moins que l’on puisse dire, pour un pays dont la réputation « dog-friendly » n’est plus à faire, prendre une chambre pour la nuit avec un chien, que ce soit à l’hôtel ou chez l’habitant, relève du parcours du combattant.

Comme tout le monde, j’utilise souvent AirBnB et Booking pour mes réservations anticipées. Là, vu que nous sommes partis pour le nouvel-an, j’ai préféré assurer le coup et réserver les chambres avant le départ, histoire de ne pas passer le réveillon dans la voiture, emmitouflée dans mon sac de couchage. Ne rigole pas, c’est une première pour moi de (presque) tout planifier.

Donc, que ce soit sur une plateforme ou sur l’autre, j’ai toujours pris soin d’activer l’option « animaux acceptés » et d’envoyer un petit mot pour prévenir que je voyage avec mon « petit » chien, propre et calme. Et alors là… J’ai eu de tout ! Mais surtout du n’importe quoi ! Les établissements et les privés ont tous essayé de me faire payer un supplément pour mon chien, avec des tarifs « très variables ».

La demande la plus absurde que j’ai reçue, c’est un hôtel qui m’annonçait qu’ils n’avaient plus de chambres acceptant les chiens de disponible, mais que je pouvais tout de même venir contre un supplément de 40 € par nuit… 40 €… par nuit… Je n’ai pas fait de faute de frappe. Le supplément pour Cosmos coûtait plus cher que ma propre nuitée.

Mais ce qui est magique, en Tchéquie, c’est que tu peux négocier. Ou plutôt, éviter de te faire couillonner pigeonner! J’ai, à chaque fois, argumenté, négocié et finalement… Je n’ai payé qu’une ou deux fois un « supplément » de 4 €, dans des hôtels. Depuis le temps que je voyage avec mon chien (ok on va rarement à l’hôtel ,mais quand même) je n’avais encore jamais eu à affronter ce genre de situation. Surtout en AirBnB ! Donc si tu te rends en Tchéquie avec ton chien, méfie toi et ne te laisse pas faire !

État des routes et péages en Tchéquie

L’état des autoroutes en République Tchèque est bon. Les routes secondaires, en revanche, sont moins agréables.

Les pneus hiver (neige) sont obligatoires du 1er novembre au 31 mars et les pneus à clous sont interdits.

Il n’existe pas de marge de tolérance pour la consommation d’alcool au volant. La règle est simple : 0‰ !

Les autoroutes sont payantes, selon le système de vignette. Il existe des tronçons gratuits, annoncés par le panneau « Bez Poplatku » ou bien une vignette barrée.

Le prix de la vignette pour une voiture est de 12.50 € pour 10 jours, 18 € pour 1 mois et 60 € pour 1 an. Il est possible de l’acheter dans les stations services à proximité de la frontière, ou directement à la douane (4 € de frais administratifs en plus).

Enfin, la vignette se compose de deux partie. Une première, autocollante, à apposer sur le pare-brise en bas à droite (c’est très précis) avec le numéro d’immatriculation inscrit au stylo (pas de crayon) et une deuxième sous forme de souche, à garder sur soit et présenter en cas de contrôle.

En outre, j’ai eu de la peine a trouver des panneaux d’indication de limitation de vitesse. Que ce soit en ville, en campagne ou sur l’autoroute. J’ai la chance d’avoir un GPS Tomtom sur mon téléphone, ce qui m’a permis de me débrouiller, mais il est important de garder en tête que les limites sont : 50 km/h en ville, 110 km/h sur les semi-autoroutes et 130 km/h sur les autoroutes. Dans le doute, mieux vaut réduire un peu sa vitesse !

Zone environnementale à Prague

La ville de Prague étudie actuellement la possibilité de rendre le centre-ville de Prague « zone environnementale », ce qui implique des restrictions de circulation pour les véhicules à moteur, et il semblerait que l’ecopastille allemande sera également compatible (valable). En décembre 2019, date de notre séjour, ce n’était pas encore effectif.

Pour en savoir plus sur les zones environnementales, clique ici !

La République Tchèque avec son chien : Notre avis

Comme tu le sais si tu suis nos aventures depuis quelques temps, avant d’avoir Cosmos, j’ai voyagé seule sur tous les continents. Depuis qu’il est entré dans ma vie, on a fait quelques destinations atypiques, telle que la Bosnie-Herzégovine.

Étonnamment pour certain(e)s, il ne m’est arrivé que deux fois d’avoir « peur » pour ma sécurité. Une fois au fin fond du Pérou, et une fois en Australie. La Tchéquie est un pays magnifique et on se réjouit de vous raconter nos aventures dans les prochains articles mais on doit être honnête avec toi et admettre que, pour la première fois depuis que l’on voyage ensemble mon chien et moi, on ne s’est pas vraiment senti « safe ».

Il faut dire que les immenses grillages bardés de fils de fer barbelé à la frontière ne nous ont pas vraiment aidés à nous sentir à l’aise. Ni les vieux bâtiments datant de l’époque communiste à moitié en ruine, que l’on a croisés sur notre route (et oui… nous y sommes allés en voiture, comme toujours).

L’idée n’est pas de créé une polémique avec les ressortissants thèques, ni avec celles et ceux qui y seraient déjà allés. On veut juste dire que nous, une nana de 34 ans seule avec son Jack Russell, on avait pas forcément trop envie de tomber en panne au bord de la route, en pleine nuit et en raze campagne. Voilà, c’était juste notre ressenti. Pour ce voyage, comme nous somme partis en décembre, nous avons choisis de dormir dans des hôtels, et c’était un choix judicieux.

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.